Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil Publications Evènements 7e Conférence Nationale Sourcing EDF : innovation collaborative

EDF : innovation collaborative

Présentation de Jean-Yves BERTHOU

 

La mise en place d’un projet d’innovation collaborative chez EDF ou comment faire des collaborateurs les acteurs à part entière de la transformation de l’entreprise

 

Jean-Yves Berthoux, directeur de l’innovation à la Direction des Services Partagés d’EDF nous offre un retour d’expérience particulièrement riche d’enseignement sur un an d’innovation collaborative.

Voir l'infographie. 

La DSP, forte de 4500 collaborateurs, regroupe les services partagés RH, comptables et informatiques du groupe EDF. Pour Jean-Yves Berthou, l’innovation est un levier clé de la transformation de la DSP. Une transformation technologique, certes, mais qui concerne également les processs, les modèles d’affaires ou la relation clients.

 

« De la gestion des bureaux vides au traitement de la hotline en passant par la modernisation du contrôle de la paie, l’innovation est de toute nature dans l’entreprise.»

 C’est avec cette approche, et forte du soutien de la direction générale qui a fait de l’innovation une véritable stratégie d’entreprise, que la direction de l’innovation de la DSP a mis en place, depuis bientôt un an, une démarche visant à faire du plus grand nombre possible de collaborateurs les porteurs de l’innovation. En un an, ce sont quelques 800 projets qui ont ainsi été déposés dans des domaines très variés dont certains sont déjà opérationnels :

  • 1001esp@ces, la solution « airB&b » de gestion des bureaux pour les collaborateurs mobiles et en télétravail,

  • Easylifit, la solution d’optimisation du déplacement des plaques de béton pour disposer d’une solution plus sécurisée, plus simple et moins chère, en partenariat avec une PME,

  • API ToolBox, une solution d’API clés en main,

  • la modernisation du contrôle de la paie qui a permis de réduire de moitié le temps passé.

 

« Nous sommes partis d’un constat : les collaborateurs qui sont sur le terrain sont les mieux placés pour savoir où et comment innover. Notre rôle consiste à les accompagner pour qu’ils deviennent les acteurs d’une innovation continue, ouverte et à valeur ajoutée. »

 L’idée de départ : mettre en place un environnement offrant la possibilité de démultiplier la capacité à faire émerger des idées en impliquant les collaborateurs dans la transformation de leur entreprise. Pour cela, la direction de l’innovation a pensé son projet autour de trois objectifs :

  • créer une innovation continue et transversale, qui soit initiée par les métiers et non plus par les techniciens, afin d’engager aussi bien les collaborateurs que les managers,

  • s’appuyer sur une innovation ouverte, à toutes les étapes des projets, pour intégrer des prestataires externes (grands groupes, startups, incubateurs, etc.),

  • développer une innovation qui crée de la valeur et produise des résultats immédiats et mesurables par des indicateurs.

 

La première étape du projet a consisté à former et sensibiliser les collaborateurs de la division à l’innovation, un élément indispensable à la réussite du projet.

 

«  Sensibiliser les collaborateurs à l’innovation est un élément essentiel de la démarche et doit intervenir dès le début du projet. »

 La direction de l’innovation a su faire évoluer ses méthodes pour former quelques 2000 collaborateurs à l’innovation collaborative (contre 1000 prévus initialement) en utilisant des serious games, des rencontres innovation ou des conférences. L’objectif ? Développer une culture « d’intrapreneuriat », aux antipodes de la culture classique de l’entreprise, qui permet aux auteurs des projets d’être leur « propre patron » sur les idées qu’ils proposent. Des relais référents ont été également déployés pour être au plus près des salariés et leur donner envie de se lancer.

 

« Il n’y a pas de projets acceptés ou rejetés. Nous fonctionnons selon le principe de l’intrapreneuriat, avec une étude des enjeux, de la faisabilité, du ROI, des solutions et bien sûr la recherche du financement. »

 Second challenge: faire émerger les projets ! De nombreux ateliers d’incubation et de brainstorming ont vu le jour et une plate-forme numérique a été mise en place pour le dépôt des idées. Des collaborateurs de différents métiers se retrouvent pour étudier chaque idée, définir s’il y a une réelle problématique, une « cible », des solutions techniques et organisationnelles et bien sûr pour identifier des financeurs potentiels au sein l’entreprise. Cela signifie donc déterminer les gains potentiels et démontrer l’intérêt de l’innovation en question. Si l’auteur se positionne comme un entrepreneur, le manager, quant à lui, se positionne comme un investisseur, capable de débloquer un budget pour une bonne idée !

 

« La direction de l’innovation ne sélectionne pas les bonnes idées mais joue un rôle de facilitateur pour capitaliser sur les idées et parvenir à l’aboutissement des projets innovants. »

 Les idées sont déposées sur une plate-forme numérique dédiée qui permet de suivre l’avancée des projets mais aussi de devenir co-auteur, de participer à un atelier, de faire des recherches sur les projets en cours, etc. Des trophées de l’innovation existaient déjà et sont toujours d’actualité. En revanche, les projets sont également valorisés par une communication régulière et l’intégration de la démarche de l’innovation dans l’évaluation annuelle des salariés.

 

« Valoriser l’innovation et communiquer sur le projet permet de créer une véritable viralité et de développer le nombre de projets, de personne concernées dans l’entreprise et de prestataires externes. »

 La direction de l’innovation développe une communication locale régulière afin de sortir de la logique centralisée et « corporate » souvent associée à l’innovation. Les roadshows sont l’occasion de présenter localement les innovations mais aussi de développer les relations avec les prestataires externes locaux et nationaux. Les spécificités locales sont ainsi prises en compte tout en conservant un socle commun pour interagir avec l’ensemble du groupe.

 

« Le pilotage stratégique et la gouvernance sont fondamentaux pour développer une synergie entre acteurs internes et externes de l’innovation. »

 De nouvelles perspectives s’offrent ainsi à la direction de l’innovation qui, face au succès du projet, va ainsi pouvoir définir des axes stratégiques d’innovation pour solliciter des prestataires externes dans une logique d’innovation ouverte. Avec deux nouvelles problématiques :

  • comment choisir la bonne startup pour faire aboutir la bonne innovation ?

  • comment contractualiser rapidement et de façon agile ?

 

Pour répondre à ce besoin, un « kit achat » spécifique a été mis au point avec les équipes Achats pour développer des contrats de gré à gré (jusqu’à un certain montant), sans passer par les procédures classiques. Des revues mensuelles sont également effectuées pour identifier rapidement les startups et les prestataires externes susceptibles d’accompagner les projets innovants au sein de l’entreprise. A ce jour, 14 contrats avec des startups ont déjà été concrétisés.

 2017 sera marqué par de nouvelles actions de communication et par la mise en place de nouveaux leviers d’innovation avec, entre autres :

 

  • l’accélération du déploiement du projet en région et la multiplication des lieux dédiés à l’innovation, sous la houlette de 50 correspondants innovation,

  • la montée en puissance du nombre et de la nature des innovations afin d’avoir toujours plus de projets et d’idées ambitieuses et « disruptives » !

 

Le projet en quelques chiffres :

 

  • 4500 collaborateurs concernés

  • 5000 utilisateurs de la plate-forme numérique dont 1000 auteurs ou co-auteurs

  • 2000 collaborateurs formés à la culture de l’innovation

  • 800 projets dont 300 incubés au sein de 140 ateliers d’incubation

  • 170 innovations terminées ou en cours de finalisation

  • 130 projets en cours de déploiement

  • 14 contrats de partenariat signés avec des start-up

 

 

Lien vers fichier téléchargeable

 

 

BERTHOU EDF

 

Actions sur le document
 
Sections